Ce site médiéval est situé au pied d’un petit piton volcanique. Vers le sud, on peut aperçoit le Mézenc et le Mont Gerbier de Jonc ; en contrebas la ville du Cheylard et la vallée de la Dorne. Juste en face, les vestiges mieux préservés d’un autre château, le château de Rochebonne. Le rocher de Brion est un dyke basaltique, c’est-à-dire le remplissage par du basalte d’une fracture dont on peut encore admirer les magnifiques prismes octogonaux dit « orgues basaltiques » groupés en gerbes et en colonnades. Le château de Brion date du 11ème siècle. Si les vestiges du château restent peu spectaculaires, en revanche sont beaucoup plus impressionnants les vestiges du village de Brion qui était protégé par un imposant rempart bâti en tronçons d’orgue basaltique, dont on conserve d’importantes traces. De ce village même, subsistent uniquement les ruines de quelques maisons. Cependant, des sondages archéologiques réalisés en 1999 ont montré que dans le sous-sol les vestiges enfouis des maisons du village étaient encore bien conservés. Comme tous les villages de ce type en Europe, Brion est frappé de plein fouet par les crises du Moyen-âge finissant. Epidémies, guerres et crises économiques font des 14ème et 15ème siècles une période critique pour des villages situés dans des conditions topographiques difficiles, à distance des meilleurs terroirs et des axes de circulation majeurs.

1 Commentaire. En écrire un nouveau

Qui aurait pu deviner qu’un ancien village se logeait à cet endroit. Excellente vidéo. Leur site ardechevideo vaut la peine d’être visite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu
Les Voûtes Auberge en Ardèche
Laissez votre message ci-dessous, nous vous répondrons le plus rapidement possible !